Les 10 conseils de Jouin pour un arrosage qui coule de source

- Catégories : Côté jardin

      

L’eau, source de vie et de végétation. Composées de 80 à 90% d'eau, les plantes puisent l'eau du sol grâce à leurs racines pour s’alimenter des éléments nécessaires à leur croissance. Comme nous, les végétaux transpirent et perdent en eau. Il leur faut donc un apport régulier en eau pour vivre.

1. La bonne méthode d’arrosage

Le tuyau d’arrosage amène facilement l’eau là où vous le souhaitez, et permet un arrosage ciblé au pied de vos plantes.

L’arrosoir a une utilisation complémentaire, particulièrement plébiscité pour les zones du jardin que le tuyau n’atteint pas, ou pour les petites surfaces à arroser.

Enfin, pour certaines cultures plus étendues ou gourmandes en eau, on pourra choisir l’arrosage automatique.

2. Les plantes

Les besoins en eau varient en fonction des plantes et de leurs familles. Pour faciliter l’arrosage, regroupez-les selon leur consommation.

3. La météo

Fiez-vous aux prévisions météo avant d’arroser, un bel orage est peut-être annoncé.

Si l’on prévoit un grand soleil et que votre sol est sec, il faudra au contraire prévoir d’arroser.

Surveillez aussi le vent qui, associé à la chaleur, dessèche les légumes. On attendra donc qu’il se calme avant d’arroser.

4. Le moment de la journée

L’arrosage en pleine journée est à proscrire par temps ensoleillé. L’eau serait gaspillée par les effets d’évaporation et de transpiration. Pire, vous risqueriez de brûler vos plantes.

Préférez plutôt arroser le soir pour refroidir la plante et lui permettre de s’hydrater pendant la nuit. Au printemps lorsque les nuits sont encore fraîches, les feuillages pourraient ne pas avoir le temps de sécher pendant la nuit. Privilégiez un arrosage le matin à cette époque pour éviter les risques de maladie.

5. La fréquence

Globalement, mieux vaut arroser beaucoup que souvent, une ou deux fois par semaine en grande quantité au lieu de tous les jours en petites quantités. 

Lorsque vous arrosez moins souvent, vos plantes sont forcées à développer des racines plus profondes pour aller puiser l’eau. Elles résistent mieux à la sécheresse puisqu’elles dépendent moins de l’arrosage superficiel.

Les semis et nouveaux plants, encore fragiles, nécessitent eux un arrosage régulier en petites quantités.

6. L’humidité du sol

Arrosez si votre sol est sec en profondeur, pas uniquement en surface. Pour cela, plantez un piquet d’environ 30cm. S'il n’y a pas de terre collée dessus quand il ressort, c'est que votre sol est sec et prêt à être arrosé.

7. La qualité du sol

Selon le type de sol, adaptez votre manière d’arroser. Les terres sableuses (ou légères) s’assèchent vite car elles retiennent mal l’eau. Elles s’arrosent fréquemment et en petites quantités. Les terres argileuses (ou lourdes) gardent mieux l’humidité. Elles ont besoin d’un arrosage moins fréquent mais en plus grande quantité.

8. Le binage

L’adage dit : « un binage vaut deux arrosages ». Pensez donc à biner pour ameublir le sol et casser les croûtes dures à la surface du sol. L’eau pourra ainsi mieux s’infiltrer dans le sol. Vous vous débarrassez au passage des mauvaises herbes qui consomment l’eau de vos plantes.

9. Le paillage

Le paillage une solution très efficace pour maintenir la température du sol à niveau constant, et donc limiter l’évaporation.

On trouve des paillis dans le commerce, mais vous pouvez également utiliser vos déchets végétaux : tontes de gazon séchées, végétaux broyés, paille, feuilles mortes. Disposez une couche de 5-10cm pour protéger efficacement vos plantes de la sécheresse.

10. L’eau de pluie

Economique, l’eau de pluie a plus d’une corde à son arc : toujours à température ambiante, elle ne contient pas de chlore contrairement à l’eau du robinet. Installez une cuve si vous le pouvez, un bidon ou un récupérateur d’eau de pluie.

Pour l’arrosage à l’eau du robinet, laissez-la reposer quelques heures voire une journée dans votre arrosoir dans un bidon pour qu’elle se réchauffe et pour permettre au chlore de s’évaporer.

    

      

Découvrez les dévidoirs Jouin

    

Partager ce contenu